Nos actualités

3 questions à Fabrice Ducroquet, directeur des opérations chez Onela

Newsletter | 03 avril 2018

De quels leviers un manager dispose-t-il pour fidéliser les salariés ?

Avant de fidéliser, il faut savoir attirer, accueillir et intégrer. Pour ce faire, chacun doit se retrouver rapidement dans les valeurs de l’Entreprise. A titre personnel, je suis très attaché aux valeurs et à leur respect. Les afficher c’est bien, mais les incarner c’est encore mieux ! Le manager fait vivre ses valeurs. Elles ne peuvent pas rester lettre morte, autrement cela veut dire qu’il faut les changer. La fidélisation des salariés est un sujet primordial pour une entreprise car chacun, quel que soit son poste, est le représentant de l’entreprise. Un salarié fidèle est un salarié loyal qui fera connaitre son entreprise dans le bon sens du terme.

Chacun a ses propres attentes professionnelles. Il existe néanmoins plusieurs pistes pour fidéliser. La première est que les managers restent à l’écoute de leurs équipes et recueillent leurs aspirations. Cela peut se faire de plusieurs façons : entretiens individuels réguliers ou bien formalisés, enquêtes satisfaction salariés, réunion d’expressions… On peut aussi favoriser le développement personnel et collectif via des plans de formations adaptés.

Une autre piste est la mise en place d’une politique de mobilité géographique : à tout moment de notre vie, nous pouvons être amenés, par envie ou par nécessité, à travailler dans une autre région. La mise en place d’une bourse à l’emploi favorise alors la fidélisation. Enfin, la connaissance et l’appropriation de la stratégie de l’entreprise sont essentielles. Savoir où l’on va, c’est aussi accepter le chemin et la manière d’y arriver.

La motivation des salariés dépend-elle selon vous d’abord d’éléments financiers ou d’abord d’éléments non financiers, comme la bienveillance et la reconnaissance ?

La motivation de chacun dépend de sa propre histoire et de sa situation actuelle. Une chose est sûre, la démotivation d’un salarié influe sur la motivation de son entourage. L’entreprise doit rester en éveil sur ce sujet et permettre à chacune et chacun de trouver, dans un panel de dispositions, son élément moteur du moment.

La rémunération est certes un levier classique et un facteur de motivation indiscutable, cependant, ce n’est pas à mon sens le seul élément motivant. Les conditions de travail sont également un élément important dans la motivation. Elles peuvent tenir à une certaine autonomie dans le quotidien ou bien au fait de travailler dans des lieux propices.

Le style de management et la communication apportent également à la motivation du salarié. Un manager qui communique régulièrement permet aux collaborateurs d’avoir une vision claire et de suivre le projet. On entend souvent « je travaille certes pour cette entreprise, mais je travaille aussi pour untel ou untel ». Et bien sûr la reconnaissance du travail réalisé est également un moteur de la motivation, tout comme être dans un milieu où l’on continue d’apprendre et donc de pouvoir évoluer.

Sur quels grands axes souhaitez-vous travailler au cours des mois qui viennent pour améliorer la qualité de vie au travail au sein du réseau Onela ?

La communication et le partage sont pour moi importants, c’est dans ce sens que je vais œuvrer avec mes équipes en les rencontrant régulièrement en agence ou bien lors des réunions régionales et en les faisant participer à des réflexions globales. Continuer à faire connaitre notre marque Onela à l’extérieur va aussi contribuer à ce que chacun puisse s’identifier à cette marque et à ses valeurs.

Et bien sûr, le nouveau design des agences Onela va participer à cela ! Enfin, je souhaite que soient organisés des moments festifs dans nos agences avec nos intervenantes, pour une fin d’année, un anniversaire, un diplôme ou des résultats obtenus par exemple, car cela renforce l’esprit d’équipe.